la jeune fille du tableau

Publié le par reinette

 

La jeune fille du tableau

 

 

Depuis longtemps oubliée

Dans le grenier,

Lascivement allongée,

Elle dort sous un tas de couvertures mitées.

Aussi  belle qu’immatérielle,

A peine recouverte d’un peu de poussière.

Ses boucles blondes,

L’oreiller, inondent.

L’impression que les cils frémissent

Tandis que ma main glisse

Sur le verre brisé

Qui la protège depuis des années.

Je l’imagine venant vers moi

Vêtue de dentelles et de soie,

Un sourire malicieux

Eclaire ses yeux,

J’arrive presque à entendre

Son rire intense.

Des pas dans l’escalier

Me ramenent dans le grenier,

Devant ce coffre couvert de toiles d’araignées

Où je venais chercher des traces du passé.

Je ne dis rien du tableau découvert,

De l’impression d’avoir entrouvert

Une porte sur l’ombre du passé.

 

 

 

 

Publié dans poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
c'est magnifique !.. j'ai l'impression d'être avec toi dans ce grenier et de ressentir les mêmes sentiments ..
Répondre
L
On a qu'une envie voir ce tableau ;-)<br /> <br /> un beau poème . je te souhaite une bonne journée ^^
Répondre
N
Bonjour reinette, je te souhaite un bon mardi et une meilleure semaine, le petit singe il saute de joie, il est beau<br /> Samia
Répondre
J
Un texte mêlant subtilement poésie et étrangeté. Bravo pour la production, et aussi pour un blog dont la présentation ne cesse de s'améliorer !
Répondre
J
Un texte mêlant subtilement poésie et étrangeté. Bravo pour la production, et aussi pour un blog dont la présentation ne cesse de s'améliorer !
Répondre