Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le S.D.F.

par reinette 4 Décembre 2008, 14:07 poésies

 


il erre seul sur les routes

avec au coeur le doute

de ce qu'il va trouver au bout

alors qu'il n'a plus un sou


les voitures le dépassent

le jour trépasse

il allonge le pas

ou trouvera-t'il un repas


les pieds fatigués

dans ses chaussures usées

dans la tête des idées noires

il n'ose plus y croire


un bon samaritain

lui propose du pain

il l'accepte simplement

et le mange goulument


pour ce soir, l'estomac plein

il se dit que tout va bien

mais qu'en sera-t'il demain

esr-ce qu'on lui tendra la main


commentaires

YannBBlues 05/12/2008 21:03

Bonsoir Reinette...
Un beau poème de notre quotidien...malheureusement...et pas grand chose n'est fait pour les réintégrer et pour qu'ils retrouvent une dignité...et je parle en connaissance de cause...
bonne soirée
Yann

Pierre Costals 04/12/2008 18:45

Poignant. Belle sensibilité. Quant au poème qui voit la fleur au milieu des orties, etc, c'est bien là le propos du poème: une hymne à l'hédonisme, par opposition au cliché du poète qui souffre, avec Musset et son dolorisme en sautoir: "nul ne se connaît s'il n'a jamais souffert", et bla et bla bla. Ma devise, comme celle de Costals, est de vivre, et primum vivere. Bonne continuation, by the way. (^3^)

petite marie 04/12/2008 15:29

un problème qui nous concerne tous et que l'on voit et croise chaque jour,joli poème,entre chaque phrase...un monde...,petite marie

missv61 04/12/2008 14:49

Dure réalité de la vie décrite avec modestie.
Il parait que nous sommes fin 2008... Les choses ne vont pas s'arranger, en ces périodes de grande précarité !

Haut de page