le téléphone sonne

Publié le par reinette

 

 

 

Le téléphone sonne

Elle court, elle court

Les paroles bouillonnent

Dans un incompréhensible discourt

 

Elle enfile un jean,

De préférence le troué.

Tout à coup devient câline

Tend la main pour un peu de monnaie.

 

Elle lace ses chaussures assassines

Sur des chaussettes en tire-bouchon

Et légère comme une ballerine

S’en va sans effusion

 

Le téléphone sonne

Elle est déjà partie

Et moi je bougonne

Contre toutes ces sonneries

 

 

 

 

 

Publié dans poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Bonsoir Reinette...<br /> Le retour du téléphone vengeur...tu es hanté par tous ces téléphones...lol...c'est chouette la communication...<br /> bonne soirée<br /> Yann
Répondre
C
ils sont vraiment magnifique tes textes, un reel plaisir de les lire, je te souhaite une agreable soiree reinette, bisous
Répondre
M
petit sourire de maman d'ados...:)<br /> bonne soirée à toi
Répondre
A
contente d'avoir pu te lire.<br /> à bientot<br /> bises
Répondre
O
ah ce fameux téléphone ! quand on espère qu'il sonne il reste muet et vice versa ! lol<br /> reconnaissons que nous sommes assez tributaires de ce petit objet parfois bien utile malgré tout
Répondre