la petite maison

Publié le par reinette


 

C’est une petite maison

Qui n’a jamais eu de clé.

Elle accueille les voyageurs

Aux souliers usés.

 

Bien au frais sous les ormeaux,

Il fait bon s’y reposer.

Les poules viennent s’abriter

De l’ardent soleil de midi.

 

Par un jour de pluie

Je m’y suis réfugiée,

Dans l’âtre tu avais allumé

Une belle flambée.

 

Côte à côte sur une bille de bois

Nous avons causé à bâtons rompus.

À la fin de l’averse

Nous nous sommes promis de nous y retrouver.

 

Dans la petite maison,

De rendez-vous en rendez-vous,

Nous avons vu fleurir l’amour.

Ensemble nous l’avons cueilli.

 

Le temps a eu raison

De la petite maison sous les ormeaux.

Sous ses décombres, elle garde le souvenir

De deux jeunes gens amoureux.


Publié dans poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
J'aime votre prose. Le ton que vous utilisez dans votre blog. Une très jolie balade que vous nous offrez.
Répondre
S
Bonjour<br /> Une maison un peu en retrait, qui accueille le promeneur solitaire, ou un couple cherchant un toit. La nature l'enveloppe si joliment. Et une belle poésie pour faire revivre la solitaire maison<br /> Bonne journée à venir
Répondre
R
<br /> <br /> merci à toi<br /> bizzzzzz<br /> <br /> <br /> <br />
E
Nostalgique et beau. Cela m'a fait penser à cette fabuleuse chanson de Maxime Le Forestier "C'est une maison bleue...".
Répondre
R
<br /> quand je l'ai vu moi aussi j'ai pensé à cette chanson.<br /> bizzzzzz<br /> <br /> <br />
Z
Je vois enfin la photo, bien jolie la petite maison, hélas...
Répondre
Z
Le temps passe, Bataillou, l'essentiel est de garder des sentiments profonds même si ils changent !<br /> Merci de ton passage en vallée d'Aspe.<br /> Bonne journée à toi, et bisous
Répondre