et personne n'aura rien vu

Publié le par reinette

 

sur la photo coup de coeur de la communauté "entre nous"

femme_battue.jpg

Une trace de licou

Sur son tendre cou

Caché par un foulard tout doux

Ce n’est que le premier coup

Qu’on pardonne à tous les coups

 

Des bleus dans le dos

La marque d’un bibelot

C’est de sa faute, elle a piqué son égo

Caché sous un paletot

Il n’y aura pas de ragot

 

Un oeil au beurre noir

Elle n’a rien vu dans le noir

Un obstacle dans le couloir

Elle le cachera sous des lunettes noires

Toujours utile cet accessoire

 

Un poignet cassé

Elle n’aurait pas dû l’agacer

Sur le sol verglacé

Elle sera tombée

Encore une fois le mensonge est avalé

 

Jusqu’au jour où

Partira l’ultime coup

Qu’aucun accessoire ni mensonge ne viendront à bout

De la vie, elle sera au bout

Et personne n’aura rien vu du tout

Publié dans poésies sur photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> <br /> Je suis soufflée par la violence de cette photo. Je ne peux plus lire, ni parler. Valdy<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> bouleversant .. et si vrai pour beaucoup trop de femmes !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> Merci encore pour ce poème fort et bouleversant qui dénonce une horreur insupportable<br /> <br /> <br /> L'ironie que tu emploie fait ressortir toute cette violence cachée<br /> <br /> <br /> Bon vendredi Reinette<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> beau et réaliste<br /> terrible .........<br /> bizzzzzzzzz<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonsoir reinette,<br /> <br /> <br /> un texte trés réaliste,  et fort bien écrit, pour ces faits si violents et encore et toujours trop souvent cachés, jusqu'à l'irréparable geste meurtrier...<br /> <br /> <br /> merci à toi<br /> <br /> <br /> amitiés<br /> <br /> <br /> danilou<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre