l'injustice

Publié le par reinette


pour le défi n° 19 de la ruche de beaux mots
link 


k2821855.jpg

  

Deux enfants blonds

Très ressemblants.

L’un tout frais lavé,

D’un costume marin habillé,

L’autre porte la cuvette

Qu’après une courbette

Il va vider dehors.

Le premier dans de la vaisselle d’or

Aura son déjeuner servi

Par l’autre, asservi.

Quand tombera la nuit,

Tous ses désirs assouvis,

L’un sur de doux oreillers

Sa tête posera.

L’autre sur le paillasson s’endormira.

Pourtant ils sont frères,

Nés du même père.

Mais si l’un a pour mère la châtelaine,

L’autre, son esclave africaine.

 

L’injustice, dès le berceau a frappé.

Elle est même légalement autorisée.

Pour d’autres, elle frappera plus tard

Quand dans leur vie soufflera le blizzard.

Trop d’injustices

Chaque jour sont commises.

Si pour certaines,

Qui nous sont infligées par la nature même,

Nous n’y pouvons rien,

Dénonçons celles commises

Par notre entremise.

Publié dans poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Bien traité le sujet ...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Très alerte pour une bien belle réflexion. Bravo Reinette. Je me demandais dans un tel cas ce qu'il était possible de faire et n'ai pas trouvé. Je continue d'aimer ton originalité. Merci.<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Bravo!<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Sujet brûlant, aux facettes tellement nombreuses ( hélas!) et je suis bcp moins optimiste qu 'Abeille en ce qui concerne l'injustice que tu dénonces!<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je te découvre par l'intermédiaire de la ruche , j'aimerai écrire comme tu le fais , une poésie chantante , c'est ainsi qu'elle me parait à mes yeux .Très beau<br /> bonne soirée<br /> <br /> <br />
Répondre