Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

qui était-ce? ou qu'est-ce qui m'est arrivé?

par reinette 26 Novembre 2009, 11:07 nouvelles

 

pour le jeu d'écriture de  Azacamopol la petite fabrique d'écrite link

 


On frappe à ma porte, ou plutôt on essaye de l’arracher.

Il fait nuit noire dehors et je sais que la lumière ne fonctionne pas. Je regrette amèrement de ne pas avoir changé l’ampoule.

Dans le même temps un bruit épouvantable, comme si on trainait une branche sur le toit

De tôle. Un chien se met à hurler, puis un autre et encore un autre.

 

Les mains sur mes oreilles, je reste pétrifiée.

Je suis seule à la maison, comme à chaque fois que Gilbert part en déplacement.

Ces nuits là, je ne dors jamais très bien. J’ai toujours eu peur d’avoir à faire face à un problème pendant son absence.

 Et voilà c’est arrivé !

 

Dois-je ouvrir la porte ? Je n’ose

Mon cerveau effrayé me fait imaginer des scènes plus atroces les unes que les autres.

Et ces chiens qui continuent de hurler.

A petits pas, tremblante, j’arrive à la porte. Je l’ouvre doucement. Comme d’habitude elle grince.

J’ai une vilaine pensée pour Gilbert à qui j’ai demandé plusieurs fois de l’huiler

Et qui n’a jamais jugé utile de le faire.

Je m’arrête, attendant de voir ce qui se passe.

 

Rien.

 

Devant la porte notre Popeye dort enroulé sur le paillasson. Pas un souffle de vent.

 

Popeye,  sourd à tous ces bruits, soulève la tête, me regarde d’un air interrogateur.

Je lui propose de finir sa nuit avec moi. Etonné car normalement il n’a pas le droit de venir dans la maison. Il rentre et je lui installe un tapis au pied de mon lit.

Il s’endort aussitôt.

 

Blotti au fond de mon lit, toute la nuit j’ai tremblé en  écoutant ces bruits bizarres que Popeye n’avait pas l’air d’entendre.

 

Au matin tout s’est arrêté. J’ai attendu que le soleil pénètre à travers les interstices des volets et je suis sortie constater les dégâts

 

Rien

 

Rien du tout. Pas la moindre branche cassée. La porte n’avait subi aucun dommage et j’ai pu constater que Popeye n’était pas sourd

.

Qu’est-ce que cela pouvait bien être ?

 Quel est le farceur qui a voulu me faire peur ?

 

Gilbert n’a pas cru un traitre mot de mon histoire.

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Ptitsa* 15/12/2009 11:40


J'avais lu ton texte sur le site de "La petite fabrique" mais je n'avais pas encore vu l'illustration ! Comme quoi, c'est tjs intéressant d'aller voir comment il est présenté sur le blog de
l'auteur...


Satine 02/12/2009 10:48


Mais c'est que ça fait peur ! Bien joué !
Amitiés poétiques


fanfan 30/11/2009 18:50


quand on a peur tout prend des dimensions démesurées!
belle histoire !!


scooby 30/11/2009 15:38


réalité ou cauchemar....


mary 28/11/2009 21:24


bien gentille nouvelle ! bonne soirée à toi Reinette et un bon dimanche. Mary


Haut de page