Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le vol du collier

par reinette 14 Juin 2011, 00:00 nouvelles

  Styles de vie et Cultures 32591

Elle ne devrait pas mettre ce collier mais elle l’aime tellement.

Le bijou lui vient de sa grand-mère qu’elle n’a pas connue.

Alors même qu’elle naissait, sa grand-mère mourrait.

 

Son patron, qui a des vues sur elle, en est jaloux. Persuadé qu’il lui vient d’un fiancé.

Elle n’a pas démenti, car elle n’a pas l’intention de compliquer son existence avec une histoire d’amour qui ne peut que mal finir, même si la cour qu'il lui fait chatouille son ego.

 

Elle se demande comment lui dire non pour ce week-end dans les alpes.

Le terrain est glissant. Elle ne veut pas le vexer mais ne peut décemment accepter, sachant qu’elle ne va pas donner suite à ses intentions.


Alors qu'elle s'apprête à traverser la rue, un cycliste la frôle et disparait aussitôt 


Tout à coup un pressentiment lui serre le cœur, elle porte la main à son cou et constate la disparition du collier.

Elle court jusqu’au coin de la rue mais le cycliste a disparu.

 

La journée a été longue, il lui faut encore passer au commissariat déposer une plainte pour le vol de son collier, elle doute de ne jamais le retrouver mais elle veut, malgré tout, garder l’espoir aussi infime soit-il.

 

Elle passe par le cimetière pour en parler à sa grand-mère. Elle a pris l’habitude de se délester de ses soucis sur sa tombe.

A qui pourrait-elle les confier d’ailleurs ? Sa mère n’a de temps que pour elle-même et la seule amie qu’elle a, la pauvre, n’est pas gâtée par la vie, elle ne va pas en plus lui rajouter ses peines. C’est donc à cette grand-mère inconnue qu’elle vient les conter.


Alors qu’elle ôte les vielles fleurs des pots, un mirliflore l’aborde  et lui propose un arrosoir d’eau pour ses plantes.

Elle accepte et tout en arrosant l’écoute lui parler de la pluie et du printemps qui tarde à venir.

 

A suivre.....

commentaires

Armide + Pistol 17/06/2011 01:44



Pourquoi ne pas dire à son patron qu'elle est désolée de ne pouvoir accepter son invitation, mais qu'elle se doit à sa mère âgée et souffrante qu'elle ne peut quitter.


Le patron fuirait, elle perdrait sans doute son emploi, mais les lois sur le harcèlement au travail lui éviterait bien des tourments.



YC01 16/06/2011 13:25



Un bien beau récit Reinette et je m'empresse d'aller lire la suite... À très vite... Bizzz... Yvan



m'annette 15/06/2011 15:54



ah! décidément, on en découvre , des feuilletons!


à jeudi!


bises



ZAZA 15/06/2011 08:49



Cette histoire ma plait bien Rainette. Vivement la suite. Bises et bonne journée



claire 14/06/2011 22:23



J'ai hâte de connaitre la suite!


claire



Haut de page