Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

curiosité ou ennui (4)

par reinette 7 Juillet 2011, 00:00 contes

première partie ici

deuxième partie ici

troisième partie ici

 

la chèvre et le cheval

Sans titre-copie-1

 

Bien longtemps après, lièvre se réveille et constate qu’il n’a pas pu s’empêcher de dormir et qu’il est maintenant seul à la fontaine sans eau.

Le soleil est déjà à l’horizon, il reste un instant à admirer la beauté du ciel orangé et sans trop se presser, parce qu’indécis, retourne sur ses pas.

 

Sur sa route, lièvre croise la chèvre qui, ayant fini de tondre le carré d’herbe qu’on lui avait alloué pour la journée, rentre, pressée de retrouver ses petits.

-Bonsoir chevrette lui dit lièvre. Où vas-tu comme ça ?

-je rentre chez moi, pardi

-Ah ! C’est tout lui répond-il

-Ben oui c’est tout, à cette heure-ci, que le soleil est presque couché où veux-tu que j’aille ?

-Ben, je sais pas moi. Peut-être à la réunion de lapin.

-Et où a lieu cette réunion ? Peut-être que j’irai plus tard quand mes petits seront couchés ?

-Justement je voudrais bien le savoir.

-Va voir cheval, je l’ai vu discuter avec lapin, pas plus tard que tout à l’heure. Peut-être le  Sait-il ? S’il te le dit tu reviens me le dire.

 

Enfin quelqu’un qui a vu lapin ! Lièvre est tout content. Il est sur le point de découvrir ce que lui a caché ce lascar.

Sa curiosité lui donne du regain et c’est en courant qu’il va voir le cheval.

 Cheval, déjà installé à l’écurie, le nez fourré dans la mangeoire se régale de sainfoin.

-Bonsoir cheval as-tu vu lapin aujourd’hui ?

- non, non, je n’ai vu que des trains au loin qui couraient vers je ne sais où, des oiseaux qui traversaient le ciel, des vers qui retournaient la terre, des coccinelles qui se nourrissaient sur les fleurs et des abeilles qui récoltaient le suc de ces mêmes fleurs.

-pourtant la chèvre m’a dit t’avoir vu discuter avec lapin

-Tu lui diras de mettre ses lunettes et laisse-moi maintenant je dois finir mon repas avant que       le palefrenier ne me croit malade et appelle le vétérinaire.

-et pourquoi veux-tu savoir si j’ai vu lapin ?

-Pour rien, je veux savoir c’est tout

Le cheval partit dans un fou rire entrainant avec lui le coq qui trainait dans le coin qui le transmit aux poules qui le transmirent aux pintades et ainsi toute la ferme se mit à rire de bon cœur.

Lièvre vexé repartit tristement. Il se sentait bien seul. Personne ne lui disait jamais rien et de plus ils se moquaient de lui.

 

La nuit prenait ses quartiers. Lièvre décida qu’il était temps d’aller prendre son bain à la rivière, de trouver quelque chose à manger et un endroit pour dormir.

Il reprendra sa quête demain et foi de ses ancêtres, il saura ce qui se trame.

 

A suivre...

commentaires

cronin 10/07/2011 11:20



Recoucou Reinette,


Ah ce cheval... il sème le fou rire dans la basse cour et dans la ferme.... j'ai souris aussi Reinette  je suis
aussi curieuse que ce lièvre... où donc est passé le lapin ? Je continue ma quête... bisous, Corinne (Cronin)






fatimato 07/07/2011 23:54



joli histoire bravooooo***



Yvon 07/07/2011 22:13



mercipour ce joli, conte, j'attends la suite; 


tu sais, ce sont des oeufs comme les autres, blanc et jaune, même gout et on ne voit pas la différence,mis à parrt la taille et la coqquille toute molle qui doit être déchirée; 


une nourriture comme un eautrepour ces gesn qui n'ont pas grand chose, c'est eux ou les prédateurs  mais pour le même résultat, prévu par la nature d'ou la grande quantité d'oeufs pondus par
ces tortues; les 5 ou 10 % qui vont au terme suffisentb pour perpétuer l'espèce; 


le malheur, ce sont les gens qui tuent ces tortues devenues adultes àl'autre bout du monde ou celles qui meurent après avoir mangé nos sacs en plastique jetés dans la mer



Joelaindien 07/07/2011 21:20



c'est très sympa !!



clara65 07/07/2011 21:13



Bonsoir Reinette,


J'aime bien cette histoire, je prends beaucoup de plaisir à la suivre.


Bises bien amicales.



Haut de page